Les résultats du projet pilote auprès du Groupe Colruyt

 

Des règles élargies des PMC en entreprise assurent une meilleure qualité des matériaux triés.

Depuis le 1er avril, la collecte étendue des PMC, que le citoyen connaît via le Nouveau Sac Bleu à la maison, est en vigueur dans toutes les entreprises. Cela signifie qu’en plus des bouteilles et flacons traditionnels, presque tous les déchets d’emballages ménagers en plastique pourront désormais être triés avec les PMC. Pour préparer l’introduction de cette mesure, Fost Plus, l’opérateur de déchets Vanheede et le Groupe Colruyt ont organisé un projet pilote dans les bâtiments administratifs et les magasins du Groupe Colruyt. Au bout d’un an, la qualité des PMC collectés avait progressé avec 15%. Outre les nouvelles fractions désormais autorisées, nous avons aussi constaté une amélioration du côté des PMC ‘classiques’.

Comportement de tri au travail

« La composition du flux de PMC élargi dans le contexte professionnel était encore une grande inconnue pour nous », explique Greet Hofman, chef de projet chez Fost Plus. « Le projet pilote chez Colruyt nous a permis d’y voir plus clair. Nous avons aussi fait des découvertes importantes concernant le comportement de tri au travail. »

Entre mars 2020 et février 2021, le personnel des bâtiments administratifs et des magasins du groupe Colruyt a pu jeter davantage de déchets d’emballages ménagers avec les PMC. Ces nouveaux types d’emballages représentent environ 10 % de la collecte. C’est une bonne nouvelle pour l’économie circulaire. Les matériaux restent ainsi dans la chaîne, et deviennent des matières premières secondaires pour la fabrication de nouveaux produits ou emballages.

« Nos collaborateurs ont très bien accueilli les nouvelles consignes de tri », confirme Jan Vermoesen, coordinateur environnemental du groupe Colruyt. « Maintenant que de plus en plus de familles se sont habituées au Nouveau Sac Bleu, la suite logique est de pouvoir trier de la même façon au travail et à domicile. Notamment grâce aux nouvelles affiches, à notre bulletin d’information et à une vidéo que nous avons passée dans les bureaux, nous sommes parvenus à toucher tout le monde, malgré les difficultés liées au Coronavirus. »

Les parkings des magasins, où les consommateurs abandonnent des déchets d’emballages et autres, ne faisaient pas partie du projet pilote. « Nous aurions risqué de semer la confusion chez les citoyens concernant les consignes de tri, car les nouvelles mesures ne sont pas encore d’application dans tout le pays », explique Greet Hofman. 

Les résultats du projet pilote sont positifs sur toute la ligne. Au-delà des emballages qui finissaient précédemment dans les déchets résiduels et qui vont désormais dans les PMC, nous avons aussi observé une baisse de 65 % des résidus, de sorte que les PMC collectés sont désormais purs à 80-90 %.

Moins d’emballages non vides

Les résultats du projet pilote sont positifs sur toute la ligne. Au-delà des emballages qui finissaient précédemment dans les déchets résiduels et qui vont désormais dans les PMC, nous avons aussi observé une baisse de 65 % des résidus, de sorte que les PMC collectés sont désormais purs à 80-90 %. On remarque notamment que moins d’emballages non vides atterrissent dans les sacs bleus. Les bouteilles ou canettes contenant encore de l’eau ou une autre boisson doivent en effet être vidées avant d’être jetées avec les PMC.

Luc Gevaert, Production Supervisor chez Vanheede: “Nous réalisons plus que la simple collecte des PMC chez Colruyt. Nous disposons également de notre propre installation de tri de PMC. Grâce à ce scénario de rêve, le projet pilote a pu être mis en place. Nous avons remarqué une amélioration de la qualité de pas moins de 15 % après le tri !”

« La part de déchets d’emballages en plastique autres que les bouteilles et canettes est moins élevée au travail qu’à domicile, où nous jetons davantage de barquettes, de films et de sacs. L’amélioration de la qualité s’explique surtout par la communication supplémentaire. En effet, nous n’avons pas seulement attiré l’attention sur les nouvelles règles de tri, mais nous avons aussi rappelé les règles existantes aux collaborateurs de Colruyt. Cela souligne l’importance des rappels réguliers. Pour ce faire, les entreprises trouvent de l’information et peuvent commander du matériel de communication spécifique via trierautravail.be », conclut Greet Hofman. 

Nous retrouvons aussi d’autres déchets particuliers dans les entreprises. « C’est une leçon importante. Du fait de notre environnement de travail spécifique, nous avons énormément de grands emballages qui enrobent des marchandises sur palettes et autres. Nos collègues ne faisaient pas toujours bien la différence entre les films industriels, qui doivent être collectés pour le recyclage séparément des PMC, et les petits sacs ménagers qui doivent aller avec les PMC », explique Jan Vermoesen. Une communication adaptée a permis de régler rapidement le problème. Fost Plus intègrera d’ailleurs cette découverte à sa campagne.

Obligation de tri

Toutes les organisations sont tenues de trier leurs flux de déchets. Les PMC n’y échappent pas. À cette fin, les entreprises peuvent conclure un contrat avec un opérateur de déchets privé, par exemple Vanheede dans le cas du groupe Colruyt. Les entreprises qui se lancent dans le tri des PMC en 2021 ont droit à une prime de démarrage de 75 euros.

Fost Plus est responsable de la chaîne de recyclage des déchets d’emballages ménagers. Les PMC collectés à domicile ou au travail sont envoyés dans l’un des cinq centres de tri de haute technologie répartis dans tout le pays. Dans ces centres, ils sont triés en fonction du type de matériau en vue du recyclage. En recyclant, nous évitons d’utiliser de nouvelles matières premières et nous faisons des économies en termes de transport et d’énergie. Bien trier à la maison et au travail, c’est donc contribuer concrètement à un monde meilleur.