Instaurer facilement un projet de tri en milieu hospitalier

 

Le tri à la maison se déroule à merveille, toutefois des efforts sont encore à réaliser pour celui réalisé à l’extérieur du domicile. Fost Plus lance des projets en des lieux spécifiques, dont des hôpitaux. Un premier projet pilote s’est déroulé au cœur du Centre Hospitalier Régional Verviers East Belgium (CHRV).

Le tri à la maison se déroule à merveille depuis des années, toutefois des efforts sont encore à réaliser quant à celui réalisé à l’extérieur du domicile. En triant correctement les déchets d’emballages partout, nous donnons une deuxième vie aux matériaux grâce au recyclage. Dans ce but précis, Fost Plus lance des projets en des lieux spécifiques, notamment au sein des hôpitaux. Un premier projet pilote s’est déroulé au cœur du Centre Hospitalier Régional Verviers East Belgium (CHRV). Il a remporté un franc succès : 6 tonnes de PMC seront dorénavant collectées annuellement et le PMC de l’Hôpital contient seulement 12% de refus.

De nombreuses organisations, encore aujourd’hui, ne trient pas forcément les emballages ménagers ou ne le font pas de façon optimale. Pour cette raison, d’importantes quantités d’emballages, parfaitement recyclables, terminent malencontreusement dans les déchets résiduels. C’est ainsi qu’annuellement environ 20.000 tonnes de PMC peuvent encore être captées. Les hôpitaux sont un exemple de lieu où circule une importante quantité de PMC. Les visiteurs, les patients et le personnel y consomment et jettent leurs emballages. Pour ces raisons, Fost Plus accompagne le CHR Verviers East Belgium à mettre en place, voire à améliorer, son projet de tri. Pour François Godfirnon, coordinateur du projet de tri et conseiller en prévention du CHR Verviers East Belgium : “ l’aide de Fost Plus a été déterminante. Les conseils notamment d’orientation logistique ont permis d’avancer.”

88% des PMC triés correctement

Le CHR Verviers East Belgium a lancé en mars 2020 ,avec le soutien de Fost Plus, un tout nouveau projet de tri. Notre organisation a soutenu ce dernier en le conseillant, en lui fournissant des îlots de tri, des autres types de poubelles ainsi que du matériel d’information et communication. Malgré le contexte exceptionnel lié au Covid-19 en milieu hospitalier, le projet est une grande réussite. En effet, 88% du PMC collecté est trié correctement. Ce chiffre est exceptionnel pour un lieu public, où habituellement le taux d’erreurs de tri présentes dans les PMC se rapproche de 50%.

Le tri des PMC dans les organisations, une obligation légale

L’Hôpital démarrait de zéro au niveau du tri des PMC au moment du démarrage du projet pilote. « Le centre hospitalier souhaitait introduire petit à petit ce projet de tri dans sa politique environnementale. Nous avons déjà des contrats de collecte sélective pour de nombreux types de déchets spécifiques aux hôpitaux tels que les déchets médicaux ou infectieux. L’objectif était d’y intégrer la collecte des PMC des patients, visiteurs, collaborateurs et du personnel. »

En effet, une quantité impressionnante de déchets hospitaliers appartiennent à la fraction des PMC. Il s’agit surtout de bouteilles, canettes et cartons à boissons, mais également d’emballages de produits de nettoyage ou de flacons à savon. En s’inscrivant dans un scénario de collecte sélective des PMC avec un opérateur de déchets, l’Hôpital répond aux obligations légales de tri imposées à toutes les entreprises belges.

L’approche : miser sur l’humain

Afin de mener à bien ce projet, l’institution a tablé sur la participation de tous. D’une part, elle a impliqué le personnel interne en lui expliquant ce qu’est le tri des déchets d’entreprises et en vérifiant l’état de la collecte. De plus, des collaborateurs analysaient les poubelles dans l’optique d’une amélioration de la qualité du tri. Ils se rendaient dans les différents bureaux dans l’optique de sensibiliser chaque membre du personnel et de créer une certaine adhésion au projet.

Comme le responsable du projet le révèle : « En expliquant l’importance du tri à nos collègues, ils se sentaient concernés. Ils devenaient ainsi des ambassadeurs du projet. Miser sur l’humain permet d’avoir une qualité durable au niveau du tri ».

D’autre part, l’Hôpital travaillait avec les stewards hospitaliers. Ces personnes stimulaient les différents publics cibles externes (visiteurs et patients) et aidaient ces derniers à trier correctement les PMC.

Multiplier les supports pour étendre la collecte

Un point d’attention reste les zones réunissant beaucoup de personnes. L’Hôpital étant un espace public, des visiteurs y rentrent pour jeter leurs emballages ou pour boire un café à la cafétaria. Dans ces lieux fortement fréquentés, les gobelets en plastique sont omniprésents. Grâce à l’extension des règles de tri pour les emballages en plastique via le sac bleu, les gobelets sont dorénavant autorisés dans les PMC. Les hôpitaux, tout comme les autres entreprises ou organisations, peuvent depuis le 1er avril trier davantage d’emballages ménagers en plastique parmi les PMC.

En milieu hospitalier, comme partout ailleurs, deux autres déchets posent question : les masques et gants. Souvent déposés dans les poubelles PMC, ils sont destinés aux déchets résiduels. Ces différents intrus perturbent le bon tri et déclassent la poubelle. Il est important d’avoir des poubelles destinées à ces déchets spécifiques, poubelles que l’Hôpital a mises en place, obtenant ainsi un très bon résultat au niveau de son tri des PMC.

DriTrois leçons pour un projet de tri réussi en milieu hospitalier

  1. Ce projet de tri s’est inscrit progressivement et ce, de manière optimale, dans une politique environnementale plus large.
  2. Une fois lancé, la participation de tous les publics cibles de l’Hôpital, que ce soit internes ou externes, y a été importante. En agissant à tous les niveaux avec une approche et une communication adaptées, le CHRV est parvenu à capter un maximum de déchets recyclables.
  3. Une logistique adaptée est fondamentale pour assurer la qualité du tri. En effet, afin d’éviter la présence d’intrus parmi les déchets des PMC, l’Hôpital a installé des poubelles appropriées à ces déchets.