Une nouvelle méthodologie de mesure pour le calcul des chiffres de recyclage​

 

​En 2021, Fost Plus a recyclé 89,9 % des emballages ménagers mis sur le marché par ses membres. Ces chiffres ont été calculés à l’aide d’une nouvelle méthodologie de mesure plus rigoureuse. Nous vous expliquons les raisons de cette amélioration et les différences. 

 

Le contexte : vers une uniformisation des règles du jeu en Europe 

Le Circular Economy Package de l’Union européenne fournit un cadre législatif strict pour réduire la quantité de déchets et présente un ambitieux plan à long terme pour encourager le recyclage. Dans ce cadre, la Packaging and Packaging Waste Directive a introduit en 2018 une nouvelle méthodologie de calcul des taux de recyclage. Celle-ci vise à uniformiser les règles du jeu afin que les résultats des différents États membres européens soient calculés de la même manière et puissent être comparés correctement. Pour fin juin 2022 au plus tard, les différents États membres devront pour la première fois rendre compte de leurs progrès à l’UE selon la nouvelle méthodologie, pour leurs résultats de l’année 2020. 

 

La Commission Interrégionale de l’Emballage (CIE) fournira cette année à l’Europe un rapport sur les chiffres de recyclage d’emballages belges pour l’année 2020 selon le nouveau point de calcul. Tant Fost Plus, pour les emballages ménagers, que Valipac, pour les emballages industriels, appliquent la nouvelle méthodologie de mesure. 

 

Comment le taux de recyclage est-il calculé ? 

Concrètement, le recyclage sera désormais calculé plus en aval de la chaîne. Alors que jusqu’à présent, les quantités recyclées étaient mesurées à la sortie des centres de tri, ce calcul aura désormais lieu au moment du recyclage proprement dit. Autrement dit, le point de calcul se situe désormais auprès des entreprises de recyclage, après que les matériaux triés dans les centres de recyclage ont été débarrassés de toutes impuretés et tous autres matériaux éventuels. 

 

méthode calcul

Il est important de comprendre que le point de calcul est un point hypothétique dans la chaîne de recyclage. Nous calculons ce point sur la base d’analyses des matériaux qui partent au recyclage. Pour ce faire, de nombreuses recherches ont été effectuées ces dernières années. Une méthodologie fiable a été développée, avant d’être approuvée par la CIE. 

 

La Belgique calcule donc les chiffres de recyclage des emballages ménagers de manière totalement conforme à la directive européenne et selon les mêmes principes que les autres États membres. 

 

L’impact sur la réalisation des objectifs de recyclage 

La nouvelle méthodologie de mesure a un impact sur les chiffres du recyclage de tous les États membres européens, et la Belgique n’y fait pas exception. Les résultats 2021 montrent cependant que l’effet reste limité chez nous pour la plupart des matériaux. Les matériaux d’emballage en balles belges atteignent en effet des degrés de pureté très élevés depuis des années. Cela s’explique par trois raisons : 

  1. Le message de tri simple et uniforme pour le citoyen minimise le risque d’erreurs de tri. 
  2. Le système de collecte en porte-à-porte permet à tout le monde de participer facilement, ce qui nous permet aussi de maximiser la quantité d’emballages collectée pour recyclage. 
  3. Grâce à la gestion centrale de la chaîne, nous avons pu investir dans des centres de tri de haute technologie qui trient le contenu des sacs PMC en minimum 14 flux de matériaux purs distincts. 

 

Pour le plastique par exemple, nous constatons à nouveau une augmentation du taux de recyclage. Avec 52 % pour l’année 2021, nous avons largement dépassé l’objectif européen de 50 % pour 2025. Et ce, alors que toutes les intercommunales n’ont pas encore utilisé le Nouveau Sac Bleu pendant une année complète ! 

 

Un double reporting pour la Belgique 

Parallèlement aux objectifs de recyclage européens valables pour tous les États membres, l’accord de coopération interrégional impose également des objectifs spécifiques. La Belgique va donc plus loin que l’Europe et exige par exemple déjà un taux de recyclage de 50 % pour les emballages en plastique en 2020 – ce que nous avons réalisé. 

 

Dans les années à venir, Fost Plus rendra compte à la CIE aussi bien par le biais de l’ancienne méthode de calcul que de la nouvelle. C’est la CIE qui déterminera quelle méthode sera finalement utilisée pour évaluer le degré de réalisation des objectifs de l’ACI belge, dans les nouvelles conditions d’agrément qui s’appliqueront dès 2024. 

 

Pour de plus amples informations sur nos chiffres de recyclage, consultez ici notre rapport d’activité 2021.