Case Study Nestlé – Un modèle d’exemplarité pour le tri en entreprise !

 

Chez Nestlé, le développement durable fait partie de la mission, de la vision, mais ce ne sont pas de vains mots. En Belgique, Nestlé a été l’une des premières entreprises à adopter, à grande échelle, le tri des PMC. 

  

Nestlé, entreprise alimentaire avec une présence internationale, est active dans plusieurs secteurs comme les aliments pour bébé, les boissons chaudes, les céréales, les produits à base de plantes, les chocolats ou les eaux mais également l’alimentation médicalisée ainsi que les produits pour animaux de compagnie. 

Depuis plusieurs années, le Groupe Nestlé a développé un plan stratégique pour réduire son émission de CO2, avec un premier objectif pour 2030 et avec l’objectif ambitieux d’arriver à la neutralité carbone, zéro émission nette, en 2050. Le tri des emballages est l’une des actions qui est menée au sein de l’entreprise pour atteindre son but. 

 

90% moins de déchets résiduels grâce au tri des employé.e.s 

Des actions ont été organisées en interne pour expliquer l’importance du tri ainsi que les règles de tri, et la réaction des employé·e·s est très positive. Pour preuve, le taux de déchets résiduels est passé de 36,7% à 3.6% entre 2019 et 2021, soit une diminution de 90%. Pour 2021, un bilan  déjà positif puisque la réduction de ces déchets résiduels permet un gain de 6.519 kg de CO2, soit l’équivalent de 30.900 km parcourus en voiture ! 

Un Waste Coach est présent quotidiennement sur le site de l’entreprise, pour accompagner toute personne qui aurait des questions sur le tri, pour donner des trucs et astuces pour mieux trier et recycler et pour encourager les employé·e·s dans leur démarche. 

«Au début du projet, EcoSmart a analysé les déchets résiduels, en poids mais aussi en contenu et a évalué ce qui pouvait être mieux recyclé » indique Kristel Veirier-Peeters, Head of General Services  & SHE.  

Nestlé Belgique est totalement équipée d’ilots de tri qui permettent de trier comme chez soi : les PMC, le papier carton, les compostables, le verre, les déchets résiduels… même les dosettes de café sont recyclées. 

  

Première entreprise Zero Waste 

La valeur ajoutée de Nestlé, c’est ce projet Zero Waste, qui a été mis en place avec EcoSmart (Renewi), et au sein duquel l’expertise de  Fost Plus a été sollicitée. 

«La certification Zero Waste est prévue dès la fin des rénovations du bâtiment, ici à Anderlecht. Nous poursuivons nos objectifs concrets pour répondre à nos ambitions d’économie circulaire et de neutralité carbone. » précise encore Kristel Veirier-Peeters. 

Cette certification, un processus initié par l’opérateur de déchets Renewi, est attribuée à des entreprises et organismes qui mettent tout en œuvre sur le lieu de travail afin de traiter le flux de déchets de la manière la plus durable possible, en réduisant au maximum l’impact sur l’environnement. 

Un comité interne Ec’Office travaille sur les enjeux de mobilité, de réduction des coûts d’énergie et sur la réduction et le recyclage des déchets. 

  

Optimiser les emballages en vue de leur recyclage 

Des efforts sont également réalisés pour améliorer la recyclabilité des emballages que Nestlé met sur le marché, avec la complicité de l’équipe Design for Recycling de Fost Plus et des équipes de la chaine de production notamment. Les procédures sont en cours de modification afin d’améliorer les matériaux et d’optimaliser les emballages en vue de leur recyclage. 

Et c’est tout un travail d’équipe, y compris en collaboration avec le marketing, car il est important que le consommateur final sache que les produits qu’il consomme répondent à ses besoins, y compris en matière de développement durable. 

Nestlé n’en reste pas là : désireuse de partager ses louables aspirations, l’entreprise réalisera aussi, en 2022, des audits auprès de ses fournisseurs pour réduire au maximum la quantité des matériaux d’emballages utilisés.