Case study - Le tri des PMC, une réalité aussi à l’armée

 

La base militaire de Florennes, ce sont 700 hectares et 1200 personnes actives sur la base dont plus de 700 en permanence. La gestion des déchets fait dès lors partie intégrante de la vie des militaires et le tri des PMC s’est naturellement imposé. 

La gestion des déchets de la base aérienne de Florennes est coordonnée au niveau de l’Unité Technique Environnementale (UTE), qui gère tout ce qui a trait à l’environnement sur la base, et des assistants en environnement sont désignés dans l’ensemble des services de la base. 

Florennes travaille avec un opérateur privé de déchets  et a son propre parc à conteneurs sur le site, pour la collecte de tous type de déchets, y compris les produits dangereux. Des conteneurs pour déchets domestiques sont répartis à différents endroits sur la base, au niveau des parkings, et le personnel de nettoyage évacue les déchets des bureaux du personnel. 

 

Améliorer la sensibilisation au tri des PMC 

Des audits environnementaux ont lieu chaque année afin d’évaluer la situation et de mesurer les opportunités d’amélioration. Ces audits ont laissé entrevoir une marge d’amélioration possible pour le tri des PMC dans les bureaux et les bâtiments administratifs. 

En 2021, 323 tonnes ont été évacuées de la base. La plupart étaient des déchets résiduels et les PMC représentaient 3.36 tonnes. C’est plus qu’en 2020, mais la base – bien qu’étant restée opérationnelle, avait quand même subi les effets du confinement lors de la crise du Covid-19. 

Wouter Finet, coordinateur environnemental de l’UTE, précise « Le tri sélectif existait déjà, puisqu’il s’agit d’une obligation légale, mais nous souhaitons sensibiliser le personnel pour encore améliorer la capacité de tri des PMC. » 

L’UTE a donc décidé de mettre en place plusieurs mesures de sensibilisation :  

  • Un manuel de perfectionnement du tri est en cours de développement et sera disponible sur l’intranet de la base. 
  • Des îlots de tri seront disponibles pour les bureaux et locaux administratifs et des autocollants ont été déjà commandés à la boutique de tri de Fost Plus pour être apposés dans les lieux stratégiques. 
  • Des emails de sensibilisation vont être envoyés aux utilisateurs. 

Par la suite, de nouveaux audits environnementaux seront réalisés afin d’évaluer le suivi suite à l’installation des îlots de tri et aux campagnes de sensibilisation menées en interne. 

Wouter Finet fait remarquer que «L’UTE a pour mission, entre autres, d’intégrer la gestion des déchets au quotidien et exerce donc une surveillance active afin que le tri PMC devienne un réflexe et soit réalisé de manière correcte et efficace sur l’ensemble du site. »