Case study : Unilever révolutionne la gamme Snack Pot pour favoriser le recyclage

Case study : Unilever révolutionne la gamme Snack Pot pour favoriser le recyclage

Unilever innove avec son nouvel emballage pour les Snack Pots de Knorr. L'entreprise a réussi à y combiner deux matériaux totalement séparés afin qu’ils soient plus recyclables. De cette manière, elle évite aussi de produire annuellement pas moins de 30 tonnes de plastique.

De nos jours, les concepteurs d’emballages sont confrontés à de nouveaux défis. Les consommateurs ne tolèrent plus que leurs emballages ne soient pas recyclés et que des matières premières précieuses soient gaspillées. Les technologies de tri et de recyclage évoluent à vitesse grand V, tout comme les exigences relatives aux emballages. C’est pourquoi la multinationale Unilever met sans cesse ses équipes au défi, dans un esprit d'innovation. Aussi bien pour contrer le gaspillage alimentaire que pour éviter les déchets d’emballages (non recyclables). C’est ainsi qu’avec son nouvel emballage pour les Snack Pots de Knorr, l’entreprise combine deux matériaux totalement séparés afin qu’ils soient plus recyclables.

Un pionnier dans l’art de repenser les emballages

« Le consommateur réclame plus d’emballages recyclables », pointe Axel Driegelinck, Brand Manager Knorr chez Unilever. « Nous nous sommes toujours considérés comme des pionniers, et nous comptons le devenir également en ce qui concerne les emballages. Unilever a par exemple été le premier à commercialiser le " déodorant compressé ". 20 % d’aluminium d’emballage en moyenne a ainsi pu être économisé. Nous avons rendu cette technologie accessible au marché, si bien qu’aujourd'hui, les déodorants compressés figurent dans la gamme de presque toutes les entreprises. À présent, nous souhaitons en faire autant pour les Snack Pots de la marque Knorr. Comme nous ne sommes évidemment pas les seuls à opérer dans cette catégorie, nous comptons nous distinguer en nous focalisant sur la recyclabilité de l’emballage dès la phase de conception. »

C’est le principe de Design for Recycling. Un principe sur lequel Fost Plus mise aussi fortement. En effet, Fost Plus s’est fixé pour mission de proposer une solution de recyclage pour chaque emballage du marché belge d’ici 2025. Concevoir les emballages en tenant compte de leur recyclage constitue une piste importante à cet égard.

« Lorsque nous observons les déclarations annuelles de nos membres, nous constatons que certains commercialisent encore une grande quantité d’emballages problématiques », explique Nicolas Egri, Sustainability and Prevention Manager chez Fost Plus. « Nous les aidons en leur prodiguant des conseils concrets sur la manière de rendre leurs emballages plus facilement recyclables. Pour nos recommandations, nous nous reposons toujours sur ce qui existe déjà sur le marché. Le but n’est pas de concevoir de nouveaux emballages. »

La société Unilever a elle-même suivi un tel atelier, même si le trajet d’amélioration des Snack Pots de Knorr était alors déjà en cours.

65 % de plastique en moins

« Nous avons amélioré l’emballage en plastique coloré et imprimé des Snack Pots pour en faire un emballage en plastique transparent avec enveloppe en carton », explique Axel Driegelinck. « Grâce à un processus de recherche et de développement poussé, nous avons développé un emballage avec deux matériaux totalement séparables et nous avons économisé 65 % de plastique au niveau de l’emballage. Qui plus est, les applications de recyclage sont plus nombreuses pour le plastique transparent et souple. »

Les premières enquêtes auprès des consommateurs ont établi que quatre personnes sur dix trient l’emballage correctement.

« Nous pouvons encore améliorer notre communication sur l’enveloppe en carton. Nous étions également les premiers du segment à présenter ce modèle. Le consommateur aura besoin d'un peu de temps pour s’y habituer, mais une fois qu’il aura compris ce qu’il doit faire, les résultats ne se feront pas attendre. Le bouche-à-oreille est très important à cet égard. »

L’emballage en plastique des Snack Pots peut être jeté dans le Nouveau Sac Bleu, dans les communes où ce dernier a déjà été instauré. L’enveloppe, quant à elle, a sa place auprès du papier-carton.

« Nous commercialisons aujourd’hui plus de 2,5 millions de Snack Pots par an. Chaque pot correctement trié représente un bénéfice pour l’économie circulaire », conclut Axel Driegelinck.

Afin d'en savoir plus sur Design For Recycling,  lisez- ici notre article à ce sujet .