Un nouveau souffle pour l’économie circulaire

Un nouveau souffle pour l’économie circulaire

Le Nouveau Sac Bleu a été lancé en 2019 et permet d'y jeter de nombreux emballages supplémentaires. Le pourcentage de recyclage des déchets d'emballages plastiques ménagers s'améliore également, passant de 43 % à 46 %. En outre, le Nouveau Sac Bleu stimule l'économie locale par la construction de nouveaux centres de tri modernes et la création de nouveaux emplois. Que des avantages !

Le Nouveau Sac Bleu a été introduit le 1er avril 2019. Entre-temps, plus de 4 millions de Belges participent déjà à la collecte étendue des PMC. De nombreux emballages supplémentaires peuvent être jetés dans le sac, ce qui a déjà permis de collecter en moyenne 5 kg de déchets d’emballages ménagers en plus par habitant l’année dernière, soit 4 000 tonnes de plastique supplémentaires pouvant être recyclées. Dans la mesure où ces emballages sont ensuite triés en 14 flux de matériaux différents en vue de leur recyclage, le Nouveau Sac Bleu donne une impulsion claire à l’économie circulaire des emballages.

Trier, une question d’habitude

Les emballages sont nécessaires pour protéger les produits fragiles pendant le transport, combattre la détérioration des aliments ou encore pour des raisons d’hygiène. Cela ne veut pas dire pour autant que les matériaux d’emballage sont condamnés à une vie de courte durée. Tant qu'un emballage est trié correctement après utilisation et ensuite recyclé, il contribue à l’économie circulaire des emballages. Dans le cadre de ce processus, il est important de jeter les PMC dans le sac bleu. En tant que champions du tri, les Belges sont habitués à trier leurs déchets d’emballages ménagers. Et c'est efficace : nous recyclons aujourd'hui pas moins de 92,5 % des emballages ménagers qui se retrouvent sur le marché belge. Tout ce qui atterrit dans le sac ou la poubelle PMC fait l’objet d’un nouveau tri par flux de matériaux en vue du recyclage. Les déchets servent ainsi de matière première pour de nouveaux emballages ou d’autres produits.

Le Nouveau Sac Bleu va encore plus loin à cet égard. En effet, le P de PMC ne désigne plus les bouteilles et flacons en Plastique, mais bien les emballages en Plastique. Par exemple, les films et pots en plastique qui ne pouvaient jusqu’à présent pas être jetés dans le sac bleu, y sont désormais les bienvenus. En récupérant ces emballages des déchets résiduels, nous pouvons les recycler. C'est pourquoi le contenu du sac ou de la poubelle PMC fait l’objet d’un nouveau tri : 14 flux de matériaux apparaissent. À terme, il est possible que d’autres viennent encore s’y ajouter.

Le recyclage crée des emplois

Lancé progressivement en Belgique depuis le 1er avril 2019, le Nouveau Sac Bleu a commencé par se répandre dans les intercommunales de gestion des déchets IDM dans les environs de Lokeren, et Verko, près de Termonde. Entre-temps, 4,1 millions d’habitants l’utilisent déjà. Le rendement de collecte moyen du sac bleu s’élève à près de 15 kg par habitant par an. Dans les communes où le Nouveau Sac Bleu a été introduit, ce chiffre atteint plus de 19 kg. D’ici fin 2020, lorsque l’ensemble du territoire sera couvert, nous compterons 85 000 tonnes supplémentaires.

Par conséquent, la priorité consiste à avoir suffisamment de capacité pour traiter ces flux de matériaux supplémentaires. Indaver, Valodec et PreZero se sont déjà engagés à construire trois nouveaux centres de tri à la pointe de la technologie en Belgique, avec 250 nouveaux emplois à la clé. Valtris étend sa capacité actuelle. Cinq nouveaux centres de tri verront le jour au total. En outre, nous nous efforçons de développer la capacité de recyclage à proximité. Aujourd'hui, tous les déchets d’emballages ménagers collectés de manière sélective sont de toute façon recyclés en Europe. Des appels à projets visent à attirer les investissements afin de permettre le recyclage en Belgique. De cette façon, le Nouveau Sac Bleu stimule l’économie locale.

Fost Plus comme moteur de l'économie circulaire des emballages

L’élargissement de la collecte des PMC est un important fer de lance par lequel Fost Plus façonne l’économie circulaire des emballages en Belgique. Récupérer les emballages des déchets résiduels permet d’augmenter les pourcentages de recyclage, et ces matériaux se voient effectivement accorder une deuxième vie. Chacun a sa responsabilité au sein de cette chaîne. D’abord le citoyen, en triant correctement. Le sac bleu collecté en porte-à-porte contient en moyenne moins de 5 % de matériaux qui ne devraient pas s’y trouver. Les entreprises d’emballages jouent également un rôle important à cet égard. Fost Plus collabore avec celles-ci afin de mettre sur le marché des emballages qui permettent un recyclage meilleur et plus facile. Enfin, des investissements considérables dans la technologie de recyclage proprement dite permettront de faire de la Belgique un précurseur dans ce domaine.

Fost Plus occupe une place centrale entre tous les partenaires de la chaîne : les entreprises d’emballages, les communes, les villes et les intercommunales, les collecteurs, les trieurs et les entreprises de recyclage, et le citoyen. Fost Plus assure ainsi la réalisation concrète et efficace des objectifs en matière de déchets d’emballages ménagers en Belgique.

Envie d’en savoir plus ? Lisez ici notre rapport d’activité 2019.