La Belgique, un précurseur européen d’une économie circulaire des emballages

La Belgique, un précurseur européen d’une économie circulaire des emballages

Fost Plus annonce aujourd'hui la construction en Belgique de trois nouveaux centres de recyclage des emballages ménagers en plastique. Suite à l'extension du sac bleu et à l’installation de cinq nouveaux centres de tri, Fost Plus garantit que les déchets des emballages ménagers soient recyclés près de chez vous en matières premières secondaires. Ces derniers se transforment ainsi en de nouveaux produits ou emballages.

Trois nouveaux centres de recyclage construits en Belgique et dédiés aux emballages ménagers en plastique représentent le dernier maillon de la création d'une économie circulaire locale des emballages. Fost Plus garantit désormais aux consommateurs que les déchets de leurs emballages ménagers, collectés sélectivement, soient recyclés près de chez eux en matières premières secondaires et transformés en de nouveaux produits ou emballages. Au cours des prochaines années, il s’agira d’un investissement total de 700 millions d'euros dans l'économie circulaire.

« Grâce à la collecte élargie des emballages ménagers en plastique via le Nouveau Sac Bleu, nous avons lancé un mouvement important », explique Patrick Laevers, directeur général de Fost Plus. « Nous collectons annuellement 90.000 tonnes d’emballages ménagers en plastique supplémentaires, triés par type dans cinq centres de tri belges de haute technologie. Nous remplissons ainsi deux conditions importantes pour le développement d'une chaîne de recyclage : des matériaux d’excellente qualité et leur approvisionnement constant. Aujourd'hui, nous avons conclu un contrat avec trois centres de recyclage de pointe à Beringen, Houthalen et Charleroi. Nous développons ainsi quatre nouvelles filières de recyclage sur le territoire belge, et d'autres suivront. »

 

 

« Dans l’agrément de Fost Plus, nous avons placé la barre très haut », ajoute Marc Adams, directeur de la Commission interrégionale de l'emballage (CIE). « L'accord de coopération qui façonne le cadre juridique belge pour la gestion des déchets des emballages est largement en avance sur les directives européennes. Cette ambition a servi de base aux cahiers des charges des nouveaux centres de recyclage. Aujourd'hui, nous en récoltons les fruits. ».

Des éléments clés pour des objectifs de recyclage ambitieux

L'industrie belge s'est engagée à atteindre des objectifs ambitieux, qui vont plus loin que ceux prévus dans le Circular Economy Package européen. En Belgique, nous visons par exemple que 65 % des emballages ménagers en plastique soient recyclés d'ici 2023. En 2019, nous avions déjà atteint 46 %. Nous arrivons à 50 % en 2020 – un chiffre que l'Europe n'imposera que pour 2025. Les nouveaux centres de recyclage, qui recyclent de nouveaux types d'emballages en plastique provenant du Nouveau Sac Bleu, tels que les sachets, films plastiques et  barquettes, jouent un rôle clé dans la réalisation de ces objectifs. Ainsi, pour autant qu’un emballage soit nécessaire, il existe pour ce dernier une solution de recyclage. De plus, les emballages de boissons en PET sur le marché belge se composeront de 50 % de r-PET d'ici 2025. Alors que pour la même année, l’Europe souhaite arriver à un taux de 25 %. Fost Plus atteint également cet objectif avec la nouvelle usine de recyclage dédiée aux bouteilles en PET qui seront transformées en nouvelles bouteilles (‘bottle-to-bottle’).

« Du point de vue du secteur industriel de l’emballage, nous avons décidé de relever le défi de recycler plus et mieux par le biais de Fost Plus », déclare Pascal Léglise, président du conseil d'administration de Fost Plus. « Le Nouveau Sac Bleu représente un engagement financier supplémentaire de la part des entreprises membres de Fost Plus, un montant investi dans la technologie du tri et le développement des chaînes de recyclage. Avec ces trois nouveaux centres, nous nous rapprochons d'une solution de recyclage pour chaque emballage mis sur le marché belge. ».

Le recyclage près de chez soi

« Le Gouvernement wallon s’est clairement engagé à inscrire la Wallonie dans une double logique de zéro-déchet et d’économie circulaire. La Wallonie se met ici en capacité d’atteindre des objectifs très ambitieux en matière de recyclage des déchets d’emballages ménagers en plastique pour atteindre 70 % de recyclage à partir de 2030. L’émergence de cette nouvelle filière de recyclage à Couillet, dans la Région de Charleroi est aussi une excellente nouvelle qui permettra de développer des emplois d’avenir.  Car l’économie circulaire sera au cœur du redéploiement de la Wallonie », ajoute la ministre wallonne de l’environnement Céline Tellier.  

« La Flandre joue aujourd'hui déjà dans la Ligue des Champions de l'économie circulaire. Mais nous regardons aussi vers l'avenir », déclare la ministre flamande de l'environnement, Zuhal Demir. « Avec deux nouveaux centres de recyclage en Flandre, nous faisons un nouveau pas vers une économie circulaire des emballages. De plus, les nouveaux centres de recyclage fournissent également des emplois durables dans la région. C'est sans aucun doute la voie que nous voulons suivre en Flandre : conserver nos propres déchets en Belgique pour en faire de nouvelles matières premières. ».

Recyclage ‘bottle-to-bottle’ des bouteilles PET

Le consortium formé par Sources ALMA, leader en volume sur le marché belge des eaux en bouteilles et SUEZ, expert en gestion des déchets et de l’eau, va construire la première usine intégrée de recyclage de bouteilles en PET en Belgique. Le centre, situé sur le site de l’intercommunale Tibi à Charleroi, et qui devrait être financé en partie avec l’aide de la SRIW, sera capable de recycler 40.000 tonnes de PET par an. Grâce à des procédés de  technologies de pointe, les bouteilles en PET collectées sur le marché belge seront transformées en PET recyclé d’excellente qualité pour des applications alimentaires. Le PET recyclé, ou r-PET, sera ensuite réintroduit sur le marché belge via les bouteilles d’eau des différentes marques de Sources ALMA et de leurs partenaires distributeurs.

« Nos concitoyens belges sont les champions du tri en Europe puisque nous sommes aujourd’hui déjà presque au taux de collecte pour recyclage que l’Europe a fixé… pour 2029 ! Il était logique de proposer un schéma vertueux entièrement circulaire : les bouteilles collectées par les foyers belges seront recyclées en Belgique pour permettre de fabriquer des bouteilles d’eau et de boissons essentiellement destinées au marché national. Grâce aux technologies de pointe de traitement et de recyclage, nous pourrons travailler en boucles successives pour donner de nouvelles vies à nos bouteilles PET », déclare Luc Baeyens CEO Directeur Général ALMA.

« Ce projet représente un grand pas pour SUEZ, déjà présente sur la collecte et le tri des emballages ménagers belges et désormais aussi en charge, avec notre partenaire ALMA, du recyclage des bouteilles en PET. La nouvelle usine alliera technologies de pointe et respect de l’environnement par sa conception même et son emplacement géographique central », explique Philippe Tychon, CEO de SUEZ Recycling & Recovery Belgium.

« Avec ce nouveau partenariat, les groupes ALMA et SUEZ contribueront à accélérer l’utilisation de polymères recyclés en Belgique, tout en contribuant à une économie à faible empreinte carbone », complète Eric Trodoux, COO de SUEZ R&R Belgium et CTO Northern Europe.

Film PE à film PE: une  importante nouvelle chaîne de recyclage

Dans le cadre d'une coopération entre Bionerga/Biostoom Beringen et la société de recyclage ECO-oh ! Group de Houthalen-Helchteren, le recyclage des films PE sera développé sur le site de Bionerga à Beringen. Le polyéthylène (PE) est le matériau le plus courant dans les films ménagers. Il s'agit d'une chaîne de recyclage entièrement nouvelle, d'une ampleur sans précédent en Europe. Les contrats à long terme que Fost Plus a conclus avec cinq nouveaux centres de tri garantissent un flux constant de matériaux de haute qualité, ce qui a permis cet investissement.

« Une nouvelle norme pour les r-LDPE (films PE recyclés à faible densité) a été créée grâce à l'intelligence artificielle et à la surveillance en temps réel d'une application intégrée de soufflage de film. Le niveau de pureté élevé élargit les possibilités d'application du r-LDPE et le rend compétitif par rapport aux plastiques vierges », déclare Ludo Kelchtermans, CEO de Bionerga. « Le recyclage film à film de PE post-consommateur apporte ainsi une contribution importante à la réalisation des objectifs de recyclage des plastiques. »

La fraction résiduelle mixte comme dernier maillon de l’économie circulaire des emballages

L'ECO-oh ! Group a également remporté le contrat pour le recyclage de la fraction résiduelle mixte. C'est le dernier maillon de l'économie circulaire des emballages. Afin de pouvoir offrir des mono-flux triés de haute qualité, une fraction résiduelle est indispensable. Le recyclage d’excellente qualité de cette fraction mixte boucle la boucle car, de cette façon, les matériaux qui ne répondent pas aux exigences de qualité élevées des mono-flux trouvent également leur place dans le processus de recyclage.

« Le développement d'une chaîne de recyclage pour les films mélangés et les polyoléfines mélangées garantit aux citoyens que 100 % des plastiques collectés à la maison soient effectivement recyclés ; un constat rassurant. La fraction mixte est recyclée par ECO-oh ! Group pour la fabrication de granulés ou de perles de modelage pour de nombreuses applications industrielles », ajoute Koen Verhaert, directeur général d'ECO-oh ! Recyclage.

Emploi local

Le fait que des produits recyclés de haute qualité soient disponibles sur le marché n’est pas le seul facteur qui permette aux trois nouveaux centres de recyclage de donner une impulsion à l'économie circulaire locale. Avec la construction de ces sites, nous transférons ainsi le recyclage des matériaux ayant lieu dans nos pays voisins vers la Belgique. En effet, une centaine d’emplois directs et au moins deux fois plus d'emplois indirects vont être créés. Les trois centres de recyclage seront opérationnels en 2022.