Chiffres et graphiques

Quelle est la quantité d’emballages ménagers collectés et recyclés chaque année via le système Fost Plus ? Un petit récapitulatif de tous les chiffres.

Chiffres clés

Le recyclage des déchets d'emballages ménagers en Belgique:

  • Les 11.000.000 de Belges des 589 communes ont accès à la collecte sélective des déchets d’emballages ménagers.
  • Plus de 5.000 entreprises sont affiliées à Fost Plus. En 2015 elles déclaraient 790.000 tonnes d’emballages ménagers.
  • En 2015 680.000 tonnes d’emballages sont recycles par Fost Plus, qui représentent ensemble près de 86,3% des emballages présents sur le marché belge. Cela permetait d’éviter l’émission de 670.000 tonnes de CO2.
  • Par habitant on collecte annuellement environ 29 kilos de verre, 14 kilos de PMC et 57 kilos de papier-carton, dont 16 kilos d’emballages.
  • En 2016 le budget annuel de Fost Plus s’élèvait à 124,6 millions d’euros. Les revenus sont issus, d’une part, des contributions des membres et, d’autre part, de la vente des matériaux collectés de manière sélective.
  • Le système Fost Plus dans son ensemble emploie à peu près 2.500 personnes.

 

Chiffres et graphiques 2016

Evolution globale du marché et du recyclage

Résultats de recyclage et de valorisation

Quantité d'emballages versus PIB

Tandis que le PIB continue à augmenter, la quantité d’emballages mis sur le marché diminue.

Evolution du nombre de membres et leurs déclarations

Les matériaux selon leur tonnage et contribution

Ce graphique montre les tonnages déclarés et les contributions payées par matériau. Le verre et le papier-carton sont représentés le plus fortement parmi ces tonnages. Ensemble, ils comptent pour 60% du poids total. La principale contribution en euros est cependant celle de la catégorie ‘autres valorisables’ (ex. : les emballages en plastique autres que les bouteilles en PET et en HDPE). Pour ces matériaux, le tarif Point Vert est en effet bien plus élevé.

Tarifs Point Vert

Tarifs Point Vert

Les tarifs Point Vert pour 2017 augmentent en moyenne de 7 % par rapport à 2016. Les plans d’action ambitieux en vue de réduire les déchets sauvages, la baisse des recettes des matériaux et l’augmentation des coûts opérationnels mènent à une hausse des tarifs Point Vert.

Contribution moyenne par tonne d'emballage

Ce graphique donne la contribution moyenne (en euros) que les membres de Fost Plus ont payée ces dix dernières années par kilo d’emballage mis sur le marché. 

En 2016, les membres ont payé 0,092 euros/kilo – soit 92,4 euros/tonne – d’emballages à Fost Plus. Il s’agit d’une hausse de 15 % par rapport à 2015, qui résulte principalement de l’augmentation des tarifs Point Vert en 2016.

Tonnage et contribution par groupe de produit

Tonnage et contribution par groupe de produit

Les produits alimentaires et les boissons représentent ensemble la grande majorité des emballages ménagers uniques, avec 73% du poids total et 69 % de la contribution totale.

Répartition des membres selon leur contribution

Répartition des membres selon leur contribution

Fost Plus constate une forte concentration des contributions auprès d’un nombre de membres limité. En 2016, 5% des membres ont payé 89% de la contribution totale. À l’inverse, 95% des membres couvrent 11% de la contribution.

Part des différents systèmes de déclaration

Part des différents systèmes de déclaration

Fost Plus propose plusieurs systèmes de déclaration simplifiés pour réduire la charge administrative de ses membres. En 2016, 79% des membres ont utilisé l’une de ces simplifications. Ensemble, ces entreprises ont déclaré 20% du poids total et payé 14% de la contribution totale. Les systèmes de déclaration simplifiés s’adressent essentiellement aux plus petites entreprises.

Les entreprises plus grandes font généralement une déclaration détaillée sur la base des fiches d’emballage. Il s’agit de 21% des membres représentant 80% du poids total et 86% de la contribution totale.

Part des déclarations papier

14_fr_fost_tabel.jpg

Le nombre de membres qui ont fait usage des applications de déclaration en ligne FostPack et ePack continue à augmenter. La part des déclarations papier a baissé pour atteindre désormais le faible taux de 10%.

Nombre de membres

Nombre des membres

Au 31 décembre 2016, Fost Plus comptait 4.967 membres. Nous notons une stabilisation par rapport à 2015. Au cours de l’année 2016, 173 nouvelles entreprises se sont affiliées à Fost Plus.

La majorité des entreprises qui résilient leur affiliation le font parce qu’elles mettent un terme à leurs activités ou parce qu’elles ne sont plus responsables des emballages.

Tonnage déclaré par les membres

En 2016, les 4.967 entreprises affiliées ont mis ensemble 778,1 kT d’emballages sur le marché, soit une baisse de 0,7 % par rapport à 2015.

Contribution Point Vert

7_fost_tabel.jpg

La contribution des membres pour 2016 s’élève à 71,91 millions d’euros, ce qui représente une hausse de 14% par rapport à 2015. Cette évolution résulte principalement de l’augmentation des tarifs Point Vert pour la majorité des matériaux en 2016. En 2016, 84 membres se sont en outre affiliés de façon rétroactive. En comptant également ces contributions rétroactives, la contribution Point Vert totale pour 2016 s’élève à 72,1 millions d’euros.

Collecte et tri

Résultats de collecte

Résultats de collecte

En comparaison avec 2015, on constate une très légère hausse du rendement des collectes pour les PMC, et une légère baisse pour le verre et le papier-carton (1,65%). La diminution du papier-carton s’explique par la diminution des ventes de journaux et de magazines et le phénomène persistant des collectes parallèles, tant légales qu’illégales.

Résultats de collecte par intercommunale

Collecte du verre

Collecte du papier-carton

Collecte du PMC

Pour les fractions du papier-carton et, dans une moindre mesure, du verre, certains écarts sont notables entre les intercommunales. Ceux-ci résultent principalement de la présence d’activités touristiques (intercommunales avec les grandes villes, communes côtières) et de la politique locale en matière de prévention.

Composition du PMC

Composition du PMC

La composition des PMC collectés reste relativement stable d’une année à l’autre. Les emballages métalliques représentent près d’un quart de la fraction PMC, les cartons à boissons 11 %, les bouteilles et flacons en plastique environ 43 % et les sacs bleus 2 %. Le résidu représente près d’un sixième du contenu.

Répartition des recettes et des coûts de Fost Plus

Verdeling kosten en opbrengsten

Les contributions des membres et les recettes issues de la commercialisation des matériaux collectés représentent respectivement 49,7 % et 41,5 % de nos recettes. La contribution des membres a fortement augmenté ces dernières années, tandis que les recettes des matériaux sont en baisse.

En 2016, nos coûts s’élevaient à 148,1 millions d’euros, soit une hausse de 12 % par rapport à 2015. Cette augmentation résulte en majeure partie des moyens que nous libérons pour nos efforts dans le cadre de la lutte contre les déchets sauvages et pour plus de propreté publique. Mais la hausse des taxes sur les déchets et l’introduction du prélèvement kilométrique pour les camions jouent également un rôle.

.

Evolution des coûts à la tonne pour les différentes collectes et le tri

20_fost_tabel-2.jpg

L’évolution du coût moyen de la collecte du verre, du papier-carton et des PMC est le résultat des révisions de prix annuelles opérées dans les contrats en cours, d’une part, et des tarifs modifiés dans les nouveaux contrats, d’autre part. Les fluctuations au niveau de la quantité collectée annuellement jouent également un rôle.

Les coûts moyens en 2016 ont connu une hausse de maximum 1 %, à l’exception de la collecte du papier-carton et du tri des PMC. De nouvelles consultations du marché (tri des PMC) et la baisse du tonnage (papier-carton) ont eu un effet plus important sur les coûts moyens. L’introduction de la taxe kilométrique à partir du 01.04.2016 a constitué un facteur d’augmentation des coûts supplémentaire en 2016.

Coût par habitant

24_fost_tabel-fr.jpg

Les coûts nets par habitant sont en grande partie déterminés par les coûts opérationnels de la collecte et du tri, d’une part, et des recettes issues de la vente des matériaux collectés et triés, d’autre part. Les coûts opérationnels par habitant ont légèrement augmenté en 2016 par rapport à 2015. Les recettes provenant du recyclage ont subi une baisse importante en 2016 par rapport à 2015. Le coût net par habitant a par conséquent augmenté de 8,2% en comparaison avec 2015.

PMC collecté en entreprise

PMC collecté en entrepire

Le 1er janvier 2016, la Wallonie, à l’instar de Bruxelles et de la Flandre, a introduit l’obliga­tion de tri de PMC. De ce fait, toutes les entreprises et organisations belges sont tenues de procéder au tri sélectif de leurs PMC. L’introduction a influé positivement sur les quantités collectées, qui sont ainsi passées de 4.800 tonnes en 2015 à 5.465 tonnes en 2016. Ces chiffres concernent uniquement les entreprises ayant conclu un contrat spécifique « entre­prises PMC » avec leurs partenaires en charge de la gestion des déchets. Dans la pratique, les tonnages sont beaucoup plus élevés. Une grande partie des PMC collectés auprès des entreprises (plus petites) se retrouvent dans la collecte domestique, pour laquelle nous ne disposons pas de chiffres séparés. Nous constatons en outre une amélioration au niveau de la qualité. Le pourcentage résiduel a continué à baisser, pour atteindre 21,8 %.

Evolution nationale du taux de résidu

Evolution nationale du taux de résidu

Après une hausse en 2014, le taux de résidu national est à nouveau en baisse et s’élève encore à 16,45 % en 2016. Les efforts d’un certain nombre d’intercommunales dans ce domaine ont clairement porté leurs fruits. Les résidus dans les PMC qui sont collectés au sein des entreprises ont également baissé.

Le système de suivi de la qualité est en cours de déploiement.

Taux de résidu du PMC / taux de propreté des sites de bulle de verre

Taux de résidu PMC par intercommunale

Ipalle reste l’intercommunale avec le pourcentage le plus bas de déchets résiduels et demeure, tout comme les années précédentes, sous la barre des 10 %. Bruxelles et Anvers ont toujours le pourcentage de déchets résiduels le plus élevé, avec un pourcentage supérieur à 20 %.

Taux de propreté des sites de bulles à verre

Les réseaux de bulles à verre de chaque intercommunales sont visités au moins une fois par trimestre. Au niveau national, ce sont pas moins de 40% des sites qui sont contrôlés aucours d’une année. Il est généralement admis qu’un réseau bien entretenu présente moins de 15% de sites sales. Certaines intercommunales parviennent cependant à maintenir leur taux de sites sales sous les 10% (en vert sur la carte). 

Qualité des materiaux triés

Qualité des materiaux triés

En 2016, la qualité du PET clair, de l'HDPE et des Cartons à Boissons se maintient à des niveaux comparables à l'année précédente. La qualité du PET bleu et du PET vert s'améliore.

Ces résultats sont le fruit de 808 analyses de balles réalisées de manière homogène dans les différents centres de tri, en apportant cependant une attention plus particulière aux fractions et centres de tri où des problèmes de qualité apparaissent.

En 2016, 99,2% des livraisons de PMC étaient conformes aux attentes des recycleurs.

Taux de résidu du PMC / taux de propreté des sites de bulle de verre

Taux de résidu PMC par intercommunale

Ipalle et IDM sont les intercommunales avec le pourcentage le plus bas de déchets résiduels, sous la barre de 10 %.

Taux de propreté des sites de bulles à verre

Les réseaux de bulles à verre de chaque intercommunales sont visités au moins une fois par trimestre. Au niveau national, ce sont pas moins de 40 % des sites qui sont contrôlés au cours d’une année. Il est généralement admis qu’un réseau bien entretenu présente moins de 15 % de sites sales. 2016 fut une excellente année, durant laquelle plusieurs intercommunales ont réussi à maintenir le nombre de sites sales sous la barre des 5 % (en vert sur la carte).

Recyclage

Evolution des revenus des matériaux et du Point Vert

Evolutie van de opbrengst van materialen en het Groene Punt

En 2016, nous avons observé une nouvelle baisse des recettes des matériaux et, à nouveau, une forte hausse des contributions des membres.

Recyclage en Europe

Koploper in Europa

Les chiffres les plus récents d’Eurostat – pour l’année 2014 – indiquent clairement que la Belgique laisse encore le reste de l’Europe derrière elle en matière de recyclage des déchets d’emballages. Les chiffres concernent l’ensemble des emballages ménagers et industriels.

 

Pays ou les emballages ménagers sont recyclés

Pays ou les emballages ménagers sont recyclés

Fost Plus veille à mettre en place un recyclage de proximité des matériaux collectés. Nous limitons ainsi l’impact environnemental du transport et de la logistique du traitement au strict minimum. Cela simplifie en outre le contrôle du recyclage des matériaux.

Concrètement, plus de 99 % des emballages ménagers collectés en 2016 ont été transfor­més en matières premières recyclées, en Belgique ou ailleurs en Europe, prêtes à devenir de nouveaux produits. 74,1 % des emballages collectés ont été traités en Belgique même, 24,1 % dans les pays voisins (Pays-Bas, Allemagne et France) et 1,5 % dans le reste de l’Europe. Seule une partie très restreinte (0,3 %) a été traité en dehors de l’Europe

Détail des revenus des matériaux

Détail des revenues de matériaux

Tout comme les années précédentes, le papier-carton et le PET représentent à nouveau la majeure partie des recettes issues des matériaux.

Prix moyen pondéré des divers matériaux

Prix moyen du verre

Prix moyen du PET

Prix moyen de l'HDPE

Prix moyen des cartons à boissons

Prix moyen de l'aluminium

Prix moyen de l'acier

Prix moyen du papier-carton

Ces graphiques indiquent la valeur moyenne pondérée des contrats selon le modèle de cahier des charges. Les variations sont déterminées par les modifications des conditions contractuelles à la suite de demandes d’offres, les révisions éventuelles de formules tarifaires dans les contrats et, dans une moindre mesure, les fluctuations au niveau des quantités collectées mensuellement par contrat.

Evolution tonnages emballages ménagers

Evolution tonnage emballages ménagers

Outre la collecte du verre, du papier-carton et des PMC, Fost Plus indemnise également les emballages supplémentaires qui sont collectés et recyclés par les intercommunales. Il s’agit principalement des autres emballages en plastique qui n’ont pas leur place dans le sac PMC, des emballages métalliques collectés via les PDD et – probablement dans une moindre mesure – des bouchons de bouteilles de vin. Depuis 2009, les quantités recyclées qui sont déclarées auprès de Fost Plus par les intercommunales ont augmenté de plus de 45%.

Prix moyens des matériaux

Prix moyens des matériaux

La valeur moyenne pondérée, calculée sur tous les matériaux, s’élevait à 98,7 EUR/T en 2015.

 

Prix moyens des matériaux

Gemiddelde materiaalprijzen

La valeur moyenne pondérée, calculée sur tous les matériaux, s’élevait à 97,6 EUR/T en 2016.

 

(Cliquez l'image pour télécharger le Rapport annuel 2016)

En savoir plus ?

Téléchargez le Rapport Annuel 2015

Pour des informations supplémentaires concernant Fost Plus et nos activités, contactez Fost Plus via info@fostplus.be

Les journalistes peuvent s’adresser à notre responsable presse Fatima Boudjaoui.

tél. : +32 2 775 03 50

fax : +32 2 771 16 96

e-mail : public.relations@fostplus.be